2004

Catégorie Une basket : J’ai pensé à vous tous les jours, Loupérigot, Gallimard Jeunesse
Catégorie Deux baskets : Connexions dangereuses, Sarah K., Flammarion (Tribal)

Lauréats

J’ai pensé à vous tous les jours, Loupérigot, Gallimard Jeunesse

 

Enfant de la DDASS depuis sa naissance, Cédric n’est pas un garçon facile. Habitué à fuguer et à changer régulièrement d’Institution, l’adolescent est pris en charge depuis plusieurs années par Bernard, un éducateur-orphelin comme lui avec qui il entretient de très bons rapports. Un jour, celui-ci lui apprend qu’il a retrouvé son frère cadet : Adrien, élevé dans une riche famille des beaux quartiers.

Le Temps des mots à voix basse, Anne-Lise Grobety, La Joie de Lire

 

Bien des années après les faits, Benjamin nous raconte son enfance au temps de la montée du nazisme. Pour son père et lui, l’arrivée d’Hitler au pouvoir signifie surtout la fin d’une longue amitié entre leur famille et celle d’Anton et Oskar qui sont juifs. Désormais, en tant qu’Allemands, ils n’ont plus le droit de les fréquenter sous peine d’être punis. Naît alors le Temps des mots à voix basse.

Folle, Bernard Friot, Thierry Magnier

 

Depuis que sa mère est internée dans un hôpital psychiatrique, Franck a pratiquement perdu tous ses repères. Sa mamie et son père essaient tant bien que mal de pallier son absence. Mais il se replie sur lui-même et refuse de lui rendre la moindre visite. Heureusement, il y a le basket, sport qu’il pratique avec Christophe Grenier, un garçon dont les parents s’efforcent de l’aider.

La maison des Lointains, Pierre-Marie Beaude, Gallimard-Jeunesse (Scripto)

 

Jan Hoocker habite avec ses parents dans « la maison des Lointains », une ferme isolée -comme son nom l’indique- située dans le nord-ouest de la Namibie. Frankie, son père, y élève des animaux qu’il revend en ville. Un jour, cependant, alors qu’ils sont partis en ville pour acheter une baignoire, Monsieur et Madame Hoocker se tuent dans un accident de voiture. Complètement désorienté, Jan part alors dans la brousse.

Le jour est la nuit, Hubert Ben Kemoun, Nathan (Comète)

 

Un jour, en pleine classe, Vladimir a une altercation avec Georges Bartelebout, son professeur de français. Tout à coup, ce dernier s’effondre : attaque cardiaque et coma profond. Désormais, l’adolescent vit avec l’idée qu’il est responsable de cet accident. Il décide alors d’aller voir M. Bartelebout à l’hôpital pour lui faire part de ses regrets.

Les nouveaux malheurs de Sophie, Valérie Dayre, L’Ecole des Loisirs (Medium)

 

Vingt après les faits, Sophie raconte à son fils Félix les merveilleuses vacances de Pâques qu’elle a passées en montagne chez sa tante Cora et ses cousins avec Rosemonde, sa mère. Ensuite vient le mois de juillet qu’elle veut, à tout prix, partager avec eux mais dans leur résidence principale, à Nice, cette fois. Malheureusement, l’ambiance n’est plus la même et pour Sophie, les moments difficiles s’accumulent.

Connexions dangereuses, Sarah K., Flammarion (Tribal)

 

Quand l’histoire débute, Bastien et Virginie, qui sortent ensemble, viennent juste d’entrer en 3e. La troisième « Verlaine » pour lui et la troisième « Rimbaud » pour elle. Comme Virginie s’ennuie, elle échafaude un double projet : correspondre exclusivement par message électronique avec Bastien et le jeter dans le bras de Delphine, une nouvelle élève de sa classe.

La fille aux semelles de plomb, Jean Molla, Grasset Jeunesse

 

Catherine-Kate a tout pour réussir sa vie. C’est la plus belle fille du lycée. Elle possède un charme immense et du talent à revendre. Elle est capable d’écrire de merveilleux textes et, au théâtre, d’entrer à la perfection dans n’importe quel rôle. Mais voilà, Kate est une croqueuse d’hommes prête à tout pour séduire tous ceux qui tombent sous son regard et qui lui plaisent.

Peau de clown, Nicolas Keszei, Memor

 

Peau de clown, c’est l’histoire de Kamel, un jeune Algérien âgé de seize ans au début du récit. Avec son copain Rémi, l’adolescent est un voleur patenté. Un jour, le 8 aout 1995, à 23 heures 26 précises, leur vie bascule dans l’horreur. Alors qu’ils sont « tranquillement » en train de faire exploser la vitre d’une voiture, Rémi est froidement abattu par le propriétaire du véhicule.

L’absente, Claire Mazard, Syros

 

À dix-sept ans, Matilde Ecoifié entra, bien malgré elle, dans le monde des adultes : tombée enceinte, elle choisit d’accoucher « sous X » et renonça, dès lors, à nouer tout contact avec sa fille. 43 ans plus tard, devenue une vieille dame, Matilde, alors qu’elle s’apprête à prendre sa retraite, repense à ce qui restera la plus grande douleur de sa vie. Le secret qu’elle porte en elle depuis son adolescence lui est de moins en moins supportable.

Quand j’étais soldate, Valérie Zenatti, Médium

 

Valérie avait treize ans quand sa famille a quitté Nice pour s’installer en Israël, à Beer-Sheva plus précisément. Mais au moment où l’histoire débute, elle est âgée de dix-huit ans : elle s’apprête à passer son bac avant de faire ses deux ans en tant que soldate dans l’armée israélienne. Incorporée dans une base près de Tel-Aviv, l’adolescente pénètre dans un monde qui lui fait un peu peur mais qui, peu à peu, va faire d’elle une jeune femme forte et sûre d’elle.

Qui a tué Mamie Grababelle ?, Sarah Berti, Mols

 

À huit ans, Amalia est une enfant qui s’intéresse à tout et à qui rien ne fait vraiment peur. Ainsi, lorsqu’elle découvre, assassinée dans son rocking-chair, Mamie Grababelle, la concierge de son immeuble, la petite fille appelle directement la police. Et face à Sébastien Di Vito, le policier chargé de l’affaire, elle ne s’énerve pas le moins du monde, faisant preuve d’un sang-froid hors du commun.

© 2019 Prix Farniente